FRAIS DE PORT EN BAISSE | -10% de remise pour la Fête des Pères | code: GREENPAPA10

Philosophie

Et si nous regardions de plus près nos déchets?!

La plupart des salles de bains sont remplies de plastiques (brosse à dent, gels douches, shampoing, produits de beauté, sachets de cotons…). Il nous suit jusqu’à la cuisine avec tous les emballages des dernières courses qui débordent de la poubelle de tri. Et enfin jusqu’à la buanderie avec les bidons de lessives et autres produits d’entretien...

Saviez-vous que chaque personne consomme en moyenne 70 kilogrammes de plastique par an ? Les emballages représentent 50% des ordures ménagères. Et on produit en moyenne 580 kilogrammes de déchets par personne et par an.

Sans parler des océans extrêmement pollués de plastique et micro-plastiques (invisibles à l'oeil nu), qui menacent jour après jours la faune et la flore marine. Avez-vous entendu parler de la baleine retrouvée morte aux Philippines avec plus de 40 kg de plastique dans l’estomac !? Et oui, c’est la réalité dans laquelle on vie. Beaucoup trop d’animaux marins finissent étouffés par les déchets ou meurt piégés. Et ce plastique ingéré à outrance intègre la chaine alimentaire jusqu’à finir dans nos propres estomacs.

Vous savez ce qui m’a également beaucoup touché ? Visualiser tous ces lieux où sont déchargés les déchets, tous nos déchets, de vous et de moi. Alors vous me direz peut-être que beaucoup sont incinérés. Certes, mais l’incinération d’ordure ménagère est extrêmement polluante et libère de la dioxine, un gaz cancérigène.

Bref j’ai eu LE déclic. Je voulais agir à mon échelle pour réduire mes déchets.

 

J’avais entendu parler que l’association Zéro Déchet Besançon organisait une journée ramassage de déchet. Ça tombait à pic. Alors je m’y suis rendue, fière de pouvoir me rendre utile et de pouvoir influencer les autres positivement, accompagnée de bénévoles pleins d’ambition et de joie. 13 000 mégots ramassés, jusqu’à 6 500 000 L d’eau pollué économisée.

Tout est devenue plus clair. Il n’est pas nécessaire que plusieurs personnes soient 100% écolos et irréprochables. Non. Ce qu’il faut, c’est des milliers de personnes qui adoptent des petits gestes simples au quotidien, et la planète se portera bien mieux.

photo: Franck Hakmoun

 

Par où commencer le zéro déchet? Quelles sont les alternatives durables?

Après de nombreuses recherches j’ai décidé d’agir. J’ai commencé à faire le point sur tout le plastique que j'avais chez moi... J'ai d'abord commencé par terminer mes produits cosmétiques emballés dans du plastique. J’ai adopté les courses en vrac, j’ai remplacé le plastique par du bambou, et le liquide par du solide. Puis, j’ai commencé à reproduire des recettes pour fabriquer mes propres produits d’entretien, nettement plus respectueux de l’environnement.

Le plus difficile à été de trouver des magasins physiques qui sont malheureusement très peu nombreux, et de faire confiance aux différents sites internet. Où sont fabriqués leurs produits ? Quels sont les matériaux utilisés ? Quels sont les conditions de fabrication ? Est-ce qu’ils sont vraiment éthiques ou est-ce que c’est juste ce qu’ils veulent nous faire croire ?

Voici mon histoire. Et aujourd’hui, je souhaite vous proposer les alternatives pour vous permettre de limiter votre empreinte écologique de manière simple, à votre échelle.

Pourquoi adopter le zéro déchet ?

Les déchets sont partout autour de nous et pourtant, nous cessons d’en fabriquer encore et encore.

Il est donc crucial de revoir notre manière de consommer.

Acheter, consommer, jeter, est devenu une habitude. Cependant, une grande majorité des déchets ne se recyclent pas et ne disparaîtront jamais. Ils seront brulés dans des incinérateurs rejetant une quantité importante de CO² néfaste pour l’Homme et la nature, ou alors enfouis dans la nature, polluant les sols et nappes phréatiques et dégageant du méthane. Ces lieux de dépôts ont des conséquences désastreuses sur l’environnement, les animaux et sur notre santé.

N’oublions pas que c’est notre argent versé aux impôts qui permet le traitement des déchets. Cet argent pourrait être économisé si la société n’engendrait pas autant de déchets.

Adopter le zéro déchet en supprimant les contenants permet de nombreux avantages :

  • Economiser (vous n’avez plus à payer l’emballage)
  • Préserver les ressources et l’énergie, limiter la pollution lors de la production d’emballage
  • Prendre soin de sa santé (en évitant les composants dangereux du plastique)
  • Sauver la faune, et la flore qui meurt chaque jour piégée ou étouffée par le plastique
  • Réduire la production de plastique à incinérer et enfouir dans la nature
  • Être acteur d’un avenir meilleur pour les générations futures

Comment commencer à vivre / être le zéro déchet ? Comment devenir zéro déchet ? Comment se mettre au zéro déchet ?

Beaucoup souhaitent changer les choses mais ne savent pas comment s’y prendre, ni comment et où commencer. Le mieux est de commencer de manière progressive. Demodha est là pour vous accompagner dans votre transition en postant régulièrement des astuces sur le blog et les réseaux sociaux.

Quelques conseils pour commencer en douceur le zéro déchet:

  • Achetez en vrac et optez pour des contenants en verres plus sains au contact des aliments
  • Faites vos propres DIY de produits ménagers
  • Achetez d’occasion (donnez, vendez)
  • Optez pour les produits solides (savons, shampoing, dentifrice...)
  • Privilégiez l’eau du robinet, dans les bouteilles en verres ou gourdes en inox
  • Remplacer le film plastique par des Bee wraps
  • Préférez les cosmétiques biologiques ou artisanaux
  • Choisissez des accessoires en bois ou bambou (brosse à dents, cotons tiges…)
  • Optez pour les produits réutilisables et lavables (serviettes hygiéniques, protège slip, lingettes démaquillantes, essuie tout…)

Le zéro déchet coûte-il cher?

En général, se tourner vers le zéro déchet est plus économique. Certains produits peuvent paraitre plus chers que des produits à usage unique, mais ils sont très rapidement rentabilisés car ils possèdent une durée de vie nettement supérieur.

D’après différents témoignages d’expérience, se lancer dans le zéro déchet permet de faire en moyenne 30% d’économie en privilégiant la seconde main, les DIY (Do It Yourself) et l’achat en vrac (15 à 40 % moins cher que le préemballé). De plus, certaines intercommunalités payent en fonction du poids des poubelles.

La boutique zéro déchet: le concept du tout en un 

Retrouver toutes vos marques responsables en un seul clic, tel est l’objectif de Demodha.  La boutique en ligne regroupe des produits sains pour vous et votre planète.

Fabriqués en France à l’aide de matières premières d’origine française issues du commerce biologique ou à minima du commerce équitable, les articles vous aident à rendre votre empreinte carbone.

Chez Demodha, on trouve des cosmétiques naturels (savon, shampoing solide, dentifrice bio, du déodorant solide sans sulfate, ...) pour la salle de bain, des ingrédients pour fabriquer ses propres produits d'entretien DIY (lessive maison savon de Marseille, pastilles lave-vaisselle, liquide vaisselle, ...), des alternatives durables aux éponges plastiques (brosse bois, brosse coco, ...) pour la cuisine et des sacs à vrac, et filets à fruits et légumes pour faire ses courses en toute tranquillité.

Les marques 

Tous les produits présents sur la boutique proviennent de marques françaises qui mettent un point d'honneur à garantir la qualité et l'origine des matières premières, et à sélectionner un mode de fabrication éthique et engagé dans le respect des travailleurs et de l'environnement.

Certaines références sont issues de marques provenant de l’Union Européenne car, à ce jour, nous n’avons pas trouvé de solutions durables ou de marques françaises produisant ces alternatives sur le territoire.

Alterosac – Aromaury - Cirophane - Clémence et Vivien - Druydes - Ecobamboo - Equa - Jholi - La Droguerie Ecologique - My Boo Company

 

Alterosac est une SCOP (Société Coopérative et participative) créée en 2016 en Haute-Savoie. La fondatrice a pour idée de proposer une alternative durable et responsable aux emballages jetables. L’objectif est de limiter la quantité de déchets d’emballage produits par nos achats en céréales, pâtes, fruits, légumes, légumineuses, … Au départ, Alterosac propose uniquement des sacs à vrac et des filets (d’où le nom) pour ensuite se diversifier et offrir une gamme complète de d’articles textiles réutilisables. Aujourd’hui, 15 créatrices confectionnent les articles zéro déchet et c’est le début d’un partenariat avec un atelier d’insertion et un ESAT qui gère la confection des grandes séries.

Aromaury est l’histoire de Valérie basée en Lorraine qui a envie de consommer mieux et autrement pour aller vers plus de simplicité. La marque souhaite réduire nos déchets, respecter notre peau et inclure le moins d’ingrédients dans la composition de ses cosmétiques solides. Il ne contiennent pas de conservateurs, de colorants et non testés sur les animaux. Ils sont cruelty-free et vegan. La gamme grandit et comprend des dentifrices naturels, shampoings solides, déodorants bio, … Véritable coup de cœur pour cette marque, nous avons inclus quelques références sur le shop.

Cirophane est à l’initiative de Geoffrey basé en Haute-Savoie en Grenoble. L’objectif de créer un emballage alimentaire en remplacement du cellophane, du film alimentaire et du film aluminium qui ne sont pas recyclables et qui ont un cycle de vie à usage unique. L’atelier Cirophane conçoit ses beewraps ou films alimentaires réutilisabes à base de tissu en coton 100% Oeko-Tex et de cire d’abeille française. La cire d’abeille étant anti-bactérienne et hydrophobe, elle est autorisée pour le contact alimentaire.

Clémence et Vivien est une marque de cosmétiques naturels avec une gamme complète (savon solide pour adulte et enfant, déodorant solide, et baume multi-usage) créée par Clémence et Vivien. Le circuit-court est une valeur primordiale chez Clémence et Vivien. La marque achète des huiles végétales, et beurres directement auprès du fabricant sans passer par d’autres intermédiaires. Elle fabrique ensuite ses articles cosmétiques zéro déchet à Nantes pour ensuite les distribuer chez les clients.

Druydes est une marque dijonnaise à l’origine de Fanny et Gwen. Elle est spécialisée en shampoing solide pour tous (elle, lui, bébé et enfant). Les cosmétiques solides Druydes sont labellisées Slow Cosmétique. Ils sont sans allergènes, colorants, parfums, et cruelty-free et vegan. L’objectif de Druydes est de proposer des shampoings solides bons pour la peau, les cheveux et pour l’environnement car ils sont livrés en vrac ou dans des emballages compostables.

Ecobamboo est une marque polonaise qui fabrique des produits d’hygiène comme la brosse à dent ou les coton-tiges en bambou moso. L’atelier de fabrication Ecobamboo est localisé près des cultures raisonnées de bambou à Asam en Inde. Cette variété de bambou pousse sans engrais ni pesticides. Chaque jour, le bambou prend 1m de plus naturellement. Le bambou moso n’est pas consommé par le Panda. Aucun impact sur cet espèce protégée !

Equa est une marque slovène de gourdes inox et en verra qui conçoit elle-même ses bouteilles réutilisables. Le but de My Equa est de réduire la consommation de plastiques à travers les bouteilles d’eau plastiques qu’on retrouve le plus dans les océans, de consommer davantage d’eau dans un contenant qui ne laisse pas de résidus de plastiques dans l’organisme.

Jholi est une marquée française créée par Olivia en 2019. La fondatrice fabrique des sacs à main de manière éthique et responsable dans le respect de l’être-humain, bien souvent oublié par les grands groupes de textile. Elle décide d’offrir des conditions décentes à des travailleurs indiens, et de redorer le blason du « made in India » et participe au programme Enfances Indiennes pour offrir une éduction et indépendance aux couturières.

La Droguerie Ecologique appartient au groupe Ecodis créé en 2000 qui conçoit des « écoproduits »  pour une maison plus saine et plus verte. Ecodis a pour cœur de suivre attentivement le développement de ses produits à travers l’origine et la qualité des matières premières, le lieu de fabrication et l’impact environnemental de l’emballage. Le groupe participe à des projets de soutien envers des personnes en difficulté en France et de développement solidaire, et écologique à l’étranger.

My Boo Company est fondée par Camille et Benoît en 2016. 1400 tonnes de brosses à dent plastique sont jetées chaque année en France, et ne sont pas recyclées. Face à ce constat alarmant, la marque a décidé de créer sa propre brosse à dent écologique, parfaite alternative à la brosse en dent plastique. La brosse est fabriquée en bambou moso qui n’est pas consommé par les pandas, croît chaque jour de 40cms à 1m, qui ne nécessite aucun arrosage, pesticide, engrais pour sa pousse, et consomme plus de CO2 que nos arbres.