-5% sur la 1ère commande | Code: GREEN2021

Menstruations: 6 alternatives aux protections hygiéniques

Une femme utilise en moyenne plus de 10 000 protections hygiéniques jetables dans sa vie, soit plus de 263 par an. Selon une étude, cela représenterait 45 milliards de déchets par an. Les produits menstruels sont un véritable cauchemar pour la planète. Ils mettent autant de temps à se dégrader que les bouteilles plastiques : 500 ans. Ce n’est pas tout. Ils représentent un véritable coût financier. Une femme dépenserait entre 1 500 et 3 800 euros au cours de sa vie pour son hygiène menstruelle. Ils posent donc un problème financier à 1,5 million de femmes. En France, beaucoup de jeunes filles sont sujettes à la précarité menstruelle.

Les protections hygiéniques jetables sont-elles toxiques ? Qu’il y a-t-il dans des serviettes hygiéniques et des tampons ? Quels sont les dangers des protections menstruelles ?

D’après une étude de « 60 millions de consommateurs », on aurait détecté la présence de phtalate et de glyphosate dans les protections hygiéniques.

Le glyphosate a été considéré comme « cancérigène probable » par le centre international de recherche contre le cancer. La présence de phtalate serait plus préoccupante car elle est suspectée d’altérer la fertilité de la femme selon l’agence européenne officielle en charge des substances chimiques.

Les protections peuvent contenir des perturbateurs endocriniens, des résidus de pesticides et avoir des effets sensibilisants, d’irritation ou de brûlure sur la peau. Cependant, il est compliqué d’affirmer les conséquences que peuvent entraîner ces protections sur la santé des femmes à long terme.

Quelle protection hygiénique choisir ? Quelles sont les moins dangereuses ?

Source de nombreux débats de nos jours, les protections menstruelles restent tout de même des produits de première nécessité.  Alors pas de panique ! J’ai la solution pour toi. Je t’ai fait une petite sélection des alternatives aux serviettes hygiéniques et aux tampons, qui ne comportent aucun produit chimique, nocif pour ta santé. Ces alternatives réutilisables te permettront de réduire ton impact écologique tout en prenant soin de ta santé.

Le bonus ? Il te feront faire des économies considérables.

  • Les culottes menstruelles

La culotte menstruelle est une protection périodique naturelle, de plus en plus répandue. C’est une bonne alternative si tu veux arrêter les protections jetables sans trop de changement.

Invisibles sous les vêtements, elle est confortable et on ne la sent pas, ce qui peut en perturber certaines au début, je dois l’avouer. Tout comme les serviettes hygiéniques et les protèges slips lavables, tu peux la laver et l’utiliser à de nombreuses reprises.

Si tu souhaites rester sexy même pendant tes règles, tu peux opter pour un modèle féminin en dentelle par exemple.

  • Les serviettes hygiéniques lavables

Les serviettes hygiéniques lavables et réutilisables sont une excellente alternative aux serviettes jetables.

Ce sont des serviettes hygiéniques biologiques, confortables et respectueuses de ton intimité et de ta santé.  Sans produit chimique, elles réduisent le risque d’allergie, d’irritation ou de mycose.

En plus d’être des protections hygiéniques écologiques, zéro déchet, elles te feront faire des économies ! Eh oui, leur durée de vie est de 5 ans ! Tu peux alors la passer à la machine à laver une fois usagée (entre 30 et 40°) ou la laver à la main à l’eau froide, et la réutiliser à de nombreuses reprises !

Pour l’attacher, rien de plus simple. Il te suffit de rejoindre les pressions situées sur les ailettes. Et hop ! aucune marque sur la culotte lorsqu’on la retire ! 

  • La coupe menstruelle (cup)

Adopter la cup a de nombreux avantages. Assure-toi tout de même qu’elle ne contienne aucun bisphénol A, colorants à risque ou phtalates.

Tout d’abord, cette protection périodique écologique te permet de la réutiliser pendant 3 ans, et donc d’éviter toutes sortes de déchet. Fini les tampons, les applicateurs, les emballages plastiques et les boites en carton à jeter.

Elle te permet également d’économiser une belle somme d’argent car tu n’auras plus à investir dans une boite de tampon chaque mois. En plus d’être respectueuse de l’environnement, la cup menstruelle est également une protection sans produit chimique, qui prendra soin de ta flore vaginale.

La différence entre la coupe menstruelle et un tampon est qu’elle ne laisse aucune odeur. Une fois insérée, tu ne la sentiras même plus. Légère et pas encombrante, tu peux alors l’emporter avec toi en vacances ou lors d’un déplacement.

Tu n’auras plus à emporter une grande quantité de serviettes et tampons au cas où.  Je te recommande vivement de la stériliser à chaque début de cycle, de te laver les mains avant et après application et de ne pas la laisser trop longtemps!

Qu’est-ce que le syndrome du choc toxique ?

Le choc toxique est une grave maladie provoquée par la stagnation du sang lors de l’utilisation de protections hygiéniques internes, comme le tampon et la cup.  Le fluide étant bloqué, il reste au chaud et devient un milieu de culture pour les bactéries, notamment le staphylocoque doré. Celle-ci va libérer des toxines qui vont s’attaquer aux organes (rein, poumons, foie…).

Pour l’éviter, il est impératif de changer ta cup toutes les 4 heures ou ton tampon en coton bio. Lave-toi les mains avant et après leur application. 

Pour la nuit, il est conseillé d’utiliser une serviette hygiénique lavable ou une culotte menstruelle pour ne pas aller au-delà du temps règlementaire. Les symptômes ressemblent beaucoup à ceux de la grippe et sont souvent confondus : vomissements, diarrhées, forte fièvre, fatigue, maux de tête et rougeurs dans l’œil.

  • Les tampons en coton bio

Si tu es habituée à appliquer des tampons jetables, ou pour se baigner pendant les vacances par exemple, privilégie les tampons en coton biologiques.

Ce sont des protections hygiéniques non toxiques. Les tampons sont sans produits chimiques. Tu peux vérifier qu’ils aient bien la certification GOTS. Elle garantit qu’ils ne possèdent pas de substance toxique qui pourraient avoir des effets néfastes sur ta santé.

Ils sont sans pesticide ou perturbateur endocrinien et sont hypoallergéniques pour éviter les risques d’allergies et de démangeaisons. Il en existe pour tous les goûts, avec et sans applicateur.

  • Une solution naturelle : flux instinctif

Tu peux également opter pour le « free flux instinct » qui consiste à ne plus utiliser de protection hygiénique spécifique.

Cette méthode consiste à contracter le périnée pour empêcher les écoulements et de laisser le flux sanguin s’écouler lorsque tu te rends aux toilettes.

Il s’agit donc d’apprendre à contrôler son flux.

  • Les protèges slip lavables

Si ton flux n’est pas très abondant, tu peux également choisir d’adopter le protège slip lavable. Il est utile en début ou fin de règles, pour les petites fuites urinaires ou pour les pertes blanches.

Tu peux également l’utiliser en complément d’une autre protection comme la cup ou le tampon en coton bio notamment, si tu as un flux très abondant et que tu as peur d’une éventuelle fuite.

Tout comme les serviettes lavables, c’est une protection hygiénique biologique et écologique qui prendra soin de l’environnement et de ta santé. Elle est confortable et se réutilise à de nombreuses reprises !

 

J’espère que ma petite sélection d’alternatives aux protections hygiéniques t’a plu et qu’elle t’a convaincu de les adopter. N’hésite pas à me dire en commentaire pour laquelle tu as opté ! 😊 Elles ont toutes fait leurs preuves, et les avis sont généralement très positifs. En plus d’être écologiques et plus respectueuses de l’environnement, elles te permettent de réduire tes déchets, de prendre soin de ta santé et te font faire des économies ! et ça, on adore !

D'ailleurs, pour entretenir tes serviettes hygiéniques lavables ou protège-slips, je te conseille d'utiliser du percarbonate de soude. Retrouve toutes les astuces d'utilisation du percarbonate en produit ménager ! 

Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés