-5% sur la 1ère commande | Code: GREEN2021

14 gestes pour protéger la biodiversité des écosystèmes

Quoi de mieux que la nature pour se ressourcer et passer de bons moments en famille ou entre amis ? La planète est pleine de richesses, et de paysages tous plus beaux les uns que les autres. Que ce soit pendant les balades en forêt, les sorties à vélo, les pique-niques au parc ou les moments de détente à la mer, elle a besoin d’être protégée. Et en prendre soin est bien plus facile que cela en a l’air !

Alors, voici 14 gestes simples à adopter au quotidien pour préserver la biodiversité. Ce sont de petits gestes, mais si la plupart des personnes les appliquent, ils ont un impact considérable sur la préservation de la faune et de la flore. Changer certaines habitudes améliore nettement la santé de notre planète. D’où l’importance de montrer l’exemple autour de nous, notamment aux plus jeunes.

Comment protéger la planète en danger

La biodiversité, c'est quoi?

Pour commencer, je te donne une brève définition de la biodiversité, souvent confondue avec le terme écosystème. La biodiversité est la variété d’espèces vivantes, qu’elles soient végétales, animales ou des micro-organismes, dans un milieu.

Actuellement, il y aurait environ 8,7 millions d’espèces vivantes au total, dont 6,5 millions d’espèces terrestres et 2,2 marines. Etant donné qu’il y a plus de mer que de terre sur notre planète, ces chiffres sont étonnants.

Parmi toutes les espèces, on comptabilise 7,8 millions d’espèces animales, 298 000 végétales et environ 611 000 champignons et moisissures.

Aujourd’hui, seulement 1,8 millions d’espèces ont été identifiées, soit 13,8%. Certaines disparaissent avant même d’avoir été découvertes.

La biodiversité est-elle en danger?

Plus de 1 742 espèces sont menacés d’extinction, en France. Près des deux-tiers des animaux sauvages auraient disparu en moins de 50 ans.  Les causes ? L’activité humaine. Le réchauffement climatique, la déforestation et la pollution de l’eau, de l’air et des sols, la surpêche et la chasse menacent de plus en plus la vie animale. Eh oui, nous détruisons leur habitat naturel. Nous détruisons les forêts, les barrières de corail, les littoraux… Et aujourd’hui, il faut agir pour venir en aide à une biodiversité en danger.

Pourquoi protéger la biodiversité ? ⠀

  • Pour pouvoir respirer. C’est la photosynthèse des plantes qui permet de produire notre oxygène

  • Pour avoir une eau pure. Les forêts, les montagnes ou certaines zones humides sont riches en eau douce grâce à leurs réserves d’eaux de pluie, d’eaux souterraines infiltrées dans les nappes phréatiques et d’eaux de surface tels que les lacs, rivières, fleuves…. Certaines plantes et animaux assainissent l’eau naturellement. Ils filtrent et décomposent les matières organiques et polluants contenus dans l’eau.

  • Pour se réchauffer. La forêt nous permet également de nous fournir du bois, qui sert à la fois pour nous réchauffer que pour nous bâtir un abri.

  • Pour réguler le climat. Les écosystèmes, notamment les arbres et les végétaux stockent les gaz à effet de serre notamment le dioxyde de carbone présent dans l’atmosphère.

  • Pour s’alimenter. La biodiversité est également vitale pour pouvoir se nourrir, que ce soit de nourriture animale ou végétale.

  • Pour se guérir. La plupart des médicaments proviennent de plantes médicinales, d’animaux voire de champignons.

  • Pour nous fournir des matières premières. Celles-ci peuvent permettre de nous vêtir comme le coton, la laine, la soie.

  • Pour la fertilisation des sols. La biodiversité est également essentielle pour avoir des cultures abondantes. Elle renouvelle le sol, facilite l’assimilation des nutriments minéraux et décompose les matières organiques.

comment préserver la biodiversité

Comment protéger la biodiversité ?

Reste sur les sentiers de randonnée et ne piétine pas les champs

Les sentiers de randonnée sont des marques ineffaçables de notre passage. La végétation ne peut généralement plus repousser à ces endroits, où alors dans un futur très lointain.

Rester sur les sentiers autant que possible peut te paraître anodin mais c’est essentiel pour protéger la biodiversité. Ça te permet de limiter ton impact aux chemins existants et de ne pas piétiner la végétation. Le fait de marcher en dehors du chemin crée de nouveaux sentiers favorisant l’érosion et la végétation n’y repoussera pas. Une plante ou de l’herbe peut se remettre d’être piétiné une fois, mais pas plusieurs fois.


N’embête pas les animaux

Il est très important de ne pas déranger les animaux lorsqu’ils sont dans leur habitat naturel. Regarde-les de loin, reste à l’écart. S’approcher jusqu’à les faire fuir peut avoir des conséquences à ne pas négliger, en particulier durant certaines périodes comme la nidification ou l’accouplement.

 

Ne nourris pas les animaux ⠀⠀⠀⠀⠀⠀

Même si nourrir les animaux part généralement d’un très bon fond, il est préférable de s’abstenir. Ce que tu lui donnes à manger n’est pas forcément bon pour sa santé, et peut dérègler son comportement naturel.

 

Evite les cueillettes sauvages⠀⠀⠀⠀

Cueillir des fleurs est interdit dans certains lieux tels que dans les parcs ou les sites naturels. Renseigne-toi à l’avance et si tu as un doute, n’en cueille pas. Certaines plantes sont des espèces protégées, il est alors formellement interdit d’en cueillir. Si tu voulais offrir un joli bouquet à ta maman en rentrant de balade, pas de panique ! Je te conseille de te renseigner au préalable sur les fleurs que tu as le droit de récolter. Tu pourras ensuite en prendre, mais en quantité raisonnable bien sûr. Un bouquet qui tient dans la main suffira. Tu peux également en cueillir à différents endroits et en les coupant. Evite de les arracher pour ne pas les abîmer.


Ne jette pas tes déchets⠀⠀

On ne le dira jamais assez, ne jette pas tes déchets dans la nature. Certaines personnes respectent cette règle de vie et ne jettent aucun produit polluant (bouteilles en plastiques, chewing-gum…) mais jette de la nourriture. « Ce n’est pas grave, c’est un trognon de pomme, c’est biodégradable ! ». Certes. Mais les restes de nourritures (trognons, coquilles d’œufs, épluchures…), en plus de polluer visuellement le lieu, leur processus pour se dégrader peut mettre beaucoup de temps, et impactent les micro-organismes. Ce n’est pas tout. Ils ne sont pas faits pour être manger par des animaux sauvages. 

Je te conseille alors de choisir des aliments qui ne seront pas contraignants un fois entamés. Ça te permet d’éviter les déchets. Tu peux également prendre un beewrap pour emporter les restes dans ton sac, et un sac poubelle au cas où.

La préservation de la planète
Fais du cleanwalking en te munissant d’un sac poubelle

Ton sac poubelle te sera également très utile pour ramasser les déchets que tu trouves sur ton chemin. C’est un petit geste rapide et simple, mais qui soulage la planète. C’est l’occasion de véhiculer de bonnes valeurs auprès de tes proches, particulièrement les enfants, et de montrer l’exemple. Si tu trouves injuste de ramasser les déchets des autres, dis-toi qu’il t’est sûrement déjà arrivé de faire tomber un déchet dans la nature involontairement : un mouchoir tombé de la poche ou oublier un emballage…

 

Evite de faire trop de bruit

En allant se promener en nature, on fait souvent du bruit parce qu’il n’y a personne autour de nous en se disant qu’on ne dérange personne. Quand on se promène en groupe ou avec des enfants, les décibels grimpent très vite. Il faut éviter de faire trop de bruit pour ne pas perturber les animaux dans leur environnement. A cause du bruit humain, un animal ne peut plus entendre d’autres sons extrêmement importants. Et sans le savoir, on les met en danger. Eh oui… ces sons sont vitaux pour se diriger, pour trouver de la nourriture, pour éviter les prédateurs, pour défendre son territoire, pour attirer un autre animal, ou pour maintenir des liens sociaux.

⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀
Oriente les éclairages vers le bas⠀⠀

Certaines espèces sont sensibles à la lumière. Elles ont besoin d’obscurité pour pouvoir chasser. Alors je te conseille d’orienter ta lampe frontale vers le bas, pour éviter de gêner les animaux et ainsi, de raccourcir leur durée de chasse.

⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀
Eteins les lumières lorsque tu n’es pas dehors

Pourquoi faut-il éteindre sa lumière lorsque nous ne sommes pas dehors ? Car l’éclairage perturbe de nombreuses espèces. Les oiseaux migrateurs nocturnes par exemple, se repèrent grâce à la position des étoiles et aux reflets de l’eau. En cas de temps nuageux, ils volent bas et peuvent être complètement désorientés par la lumière artificielle. La lumière dérègle également l’horloge biologique de nombreuses espèces, impactant leur cycle de reproduction.

Les insectes quant à eux, sont stressés et en danger. Les luminaires les attirent, et le fait de tourner autour pendant des heures retardent leur fécondation. De plus, ils ne peuvent pas être mangés par les espèces insectivores.

L’éclairage rend les animaux plus visibles et deviennent donc des proies faciles et ; ce qui a des conséquences sur la croissance des végétaux.

 

Protège les points d’eau

Il est très important de protéger les points d’eau car de nombreuses espèces végétales et animales y vivent et s’y abreuvent. Ne verse rien dans les cours d’eau, fais tes besoins le plus loin possible, et ne construit pas de barrage. Si tu souhaites t’y baigner, je te conseille d’opter pour une crème solaire bio, à base de filtres naturels, car les crèmes habituelles ont des effets dévastateurs sur la faune et la flore. Si tu souhaites en savoir plus, je te renvoie à un article que j’avais fait sur le sujet : « crème solaire bio, comment la choisir ? ».


Préserve les coraux en adoptant une crème solaire bio et éthique
⠀⠀⠀

Je te recommande d’aller jeter un œil à mon article de blog sur les crèmes solaires écolos pour en connaitre plus sur le sujet.

Ne touche pas les animaux marins et les coraux

Tout comme les coraux, il ne faut surtout pas toucher les animaux marins. Tu peux leur transmettre des maladies, nuire à leur développement ou déséquilibrer leur écosystème. Il s’agit aussi de ta sécurité. Certains animaux peuvent être dangereux. Alors évidemment, tu sais qu’il ne faut pas toucher une méduse par exemple, mais il y en a encore bien d’autres dont nous ne connaissons pas les dangers. D’autres espèces peuvent être toxiques, provoquer des brûlures, des chocs…

⠀⠀⠀⠀
Signale les animaux en difficulté ou blessés

Toucher des animaux marins peut être toléré pour les secourir. N’hésite pas à remettre un animal à l’eau lorsqu’il est échoué au bord de l’eau, ou encore retirer un filet qui piège une tortue. Tu peux également signaler les animaux en difficultés ou blessés pour qu’une personne puisse leur venir en aide. Tu auras fait une bonne action.


Laisse les branches de bois au sol en forêt⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀

Lorsque les branches au sol se décomposent, l’humus crée, c’est-à-dire la terre issue de la décomposition de végétaux, permettra d’enrichir les sols, et donc de préserver la biodiversité. Ce n’est pas un mauvais entretien, mais au contraire, les forestiers laissent les bois morts volontairement au sol après une coupe. Ils permettent également de servir d’habitat à de nombreux insectes, oiseaux et champignons. En effet, 25% des espèces forestières en dépendraient.

 

J’espère que tu penseras à tous ces petits gestes simples lors de ta prochaine balade en plein air ! Ce sont de petits conseils à appliquer, mais qui permettent de préserver la biodiversité au quotidien, que ce soit leur santé ou leur habitat naturel. Et toi, quels autres gestes adoptes-tu pour protéger la faune et la flore ?

Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés