Comment bien choisir son savon de Marseille?

Le savon de Marseille est ma plus belle découverte lorsque j’ai commencé ma transition vers un mode de vie plus sain et naturel. Il fait parti de mes indispensables pour faire mes produits d'entretien DIY (lessive, liquide vaisselle, ...).

L’histoire du Savon de Marseille

On recense le premier savon de Marseille au XIVème siècle du côte de Marseille. Trois siècles plus tard, la formule du savon est réglementée et l’appellation Savon de Marseille naît. Il correspond aux savons fabriqués à l’huile d’olive dans la région de Marseille.

Au début du XXème siècle, la région compte 80 savonneries avec 180.000 tonnes produites puis l’industrialisation de formules composées chimiquement entraîne son déclin. Aujourd’hui, il ne reste plus que 5 savonneries qui continuent à fabriquer du vrai savon de Marseille.

Les bienfaits du Savon de Marseille

Le savon est reconnu pour ses propriétés nourrissantes, apaisantes et protectrices pour la peau car il contient 72% d’huile d’olive. Les dermatologues le recommandent pour la peau car il est doux, hypoallergénique et nettoie la peau en douceur.

Il est idéal pour toutes les peaux (sensibles, sèches, mixtes, et grasses). Les personnes souffrant d’eczéma ou d’acné peuvent l’utiliser sans modération car il protège la peau contre les problèmes d’allergies et d’irritations : il n’obstrue pas les pores et laisse votre peau respirer.

C’est un savon qui convient à tout le monde, des plus petits aux plus grands car sa composition est simple et minimaliste.  Il s’utilise pour tout : cheveux, visage, dent (dites-moi en commentaires si vous avez déjà testé, personnellement je n’ai pas encore osé).

Huile d'olive végétale pour savon de Marseille extra pur

Le procédé de fabrication 

Pour fabriquer un savon de Marseille, l’Edit de Colbert a défini le « Procédé Marseillais » au XVIIème siècle. 8 à 10 jours sont nécessaires pour façonner le savon en suivant scrupuleusement la recette de 5 étapes importantes : empâtage, relargage, cuisson, lavage et liquidation.

Le savon est réalisé au chaudron par saponification. Les huiles sont chauffées de manière modérée. On ajoute ensuite la soude. Le mélange est porté à ébullition et devient une émulsion.

Le savonnier va, dans un second temps, continue avec l’eau salée qui permet de faire tomber la glycérine et de se séparer en partie de son eau. Seul 1% de glycérine sera conservé qui est produit par la saponification.

Troisième étape, le maître vient cuire l’ensemble pour transformer les corps gras. Puis, la pâte est lavée pour éliminer l’excès de soude et d’acides gras non saponifiés. Pour terminer, le savon prendra sa forme finale et lisse grâce à l’ajout d’eau qui permet d’obtenir la forme cristallisée.

4 astuces pour reconnaître le vrai savon

Il existe tellement de copies, de contrefaçons, de faux avec des étiquettes à n’y rien comprendre qu’on ne sait plus où donner de la tête ni quoi acheter. Pour reconnaître un vrai savon de Marseille, je vous conseille de bien suivre les recommandations suivantes :

  • La mention 72% ou Extra Pur est inscrite dans le savon solide
  • Toutes les huiles dans sa composition sont d’origine végétale (huile d’olive)
  • La couleur est verte
  • La recette originale contient de l’huile, du sel, de l’eau et de la soude

7 pièges à éviter lors de l’achat du Savon de Marseille

Si l’étiquette du Savon de Marseille indique les ingrédients qui suivent alors je vous conseille de passer votre chemin car c’est loin d’être le vrai !

  • Plus de 6 ingrédients
  • Huile de Palme
  • Huile de Coprah
  • Sodium Lardate (graisse de porc)
  • Sodium Tallowate (graisse de bœuf)
  • Colorant
  • Conservateur

Au début, je me suis plantée pour faire ma propre lessive maison. J’ai choisi un savon de Marseille blanc, bourré d’huile de Palme. Maintenant que vous avez les clés, dites-moi chez qui vous achetez votre savon de Marseille :-)

 

Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés